Bon de souscription

Le Bon de Souscription vous permet d’acquérir, de manière optionnelle, des titres dans un cadre précis : souscription dans le futur, sur une période et à un prix défini lors de l’achat des bons de souscription.



Ce bon peut être acheté directement sur le marché ou être attaché à une obligation ou une action.

Avantages pour la société émettrice de Bon de Souscription :

  1. Permet à une société de réaliser une augmentation de capital différée, à la condition que le prix de l’action à l’échéance soit supérieur au prix fixé
  2. L’entreprise peut réaliser (si le cours est supérieur au prix fixé) une augmentation de capital sans la « paperasse » administrative et le coût que cela implique
  3.  Le Bon de Souscription est également une belle parade contre les OPA hostiles (si la majorité des actionnaires sont acquis à la cause des dirigeants).
  4. Le spread (le delta) entre le cours et le prix fixé est généralement moins important que lors d’une augmentation de capital classique. Ce qui génèrera d’autant plus de fonds pour l’entreprise

Avantages pour le souscripteur d’un Bon de Souscription :

Si le cours est supérieur au prix fixé lors du terme du Bon de Souscription, l’investisseur réalisera un effet de levier important

L’investissement est moins important que si l’investisseur achetait l’action en elle-même mais le risque est beaucoup plus important du fait de l’effet de levier

Voici les principaux Bon de Souscription disponibles sur le marché :

  1. Obligation à Bon de Souscription d’Actions (OBSA) : L’investisseur achète une obligation classique pendant un temps limité en bénéficiant du rendement obligataire (coupon) et se transformera en action à l’échéance. Il s’agit d’une alternative intéressante si vous pensez que l’entreprise en question va croître dans les prochaines années (effet de levier)
  2. Les Bons de Souscription d’Actions Remboursables (BSAR) : Il s’agit d’une sécurité proposée par l’entreprise émettrice pour attirer un grand nombre d’investisseurs. La société s’engage à racheter (à un prix déterminé) les bons non exercés à l’échéance. Elle prend un « pari » mais qui semble censé de son point de vue car les dirigeants sont persuadés que la croissance va s’intensifier grâce, notamment, à l’investissement levé. Cette option coûtera plus cher dans le cas où elle perdrait ce pari. Mais en pratique et du fait de cette assurance, il y a beaucoup d’investisseurs intéressés et donc cette surprime est payée par les souscripteurs car le cours du Bon de Souscription augmente.



2 pensées sur “Bon de souscription

Laisser un commentaire